Accueil Envoyer un mail Forum

Le chrisme dans le monnayage romain.



Le chrisme est un symbole chrétien qui emprunte au monde grec païen les 2 premières lettres de chrêstos (utile ou de bon augure) ce qui rappelle l'orthographe de Christ.
Le X (khi) et le P (rho) sont accostés de l'alpha et de l'omega qui sont la 1 ère et la dernière lettre de l'alphabet grec signifiant que le Christ est début et fin de toute chose.
Suite à une vision de ce signe, l'empereur Constantin l'adopte sur son étendard à la bataille du pont Milvius en 312, suivi de l'inscription "in hoc signo vinces " que l'on peut traduire par "avec ce signe tu vaincras ". Après cette grande victoire en 313, il reconnut officiellement le christianisme jusque là persécuté, en signant le concile de Milan.


Le chrisme apparaît sur les monnaies des successeurs de Constantin I, tout d'abord sur les enseignes militaires, comme sur ce petit bronze de constance II.

Ou sur les labarums dits "chrismés".

Ou même dans le champ à droite de cet exemplaire.

Magnence qui se proclama empereur de 350 à 353, en fit même le thème général du revers.

Magnence en 351 fit César son frère Décence, qui l'imita à son tour. Les deux frères ne furent jamais reconnus par Constance II.
Magnence battu au mont Séleucus près de Gap, se suicide à Lyon le 10 août 353 et son frère en fait autant à Sens, 8 jours plus tard.

Poemenius resté fidèle à Constance se révolta contre Magnence et Décence à Trèves en 353, il frappa des doubles maiorina au nom de Constance II.
Cette révolte fut écrasée très rapidement, ces monnaies de Poemenius au nom de Constance II sont donc très rares.

Francis Lachaud