JULIA DOMNA † 217

Julia Domna

Denier argent -205- 19 mm - 3,19 gr - Rome - ex 42

A/ IVLIA AVGVSTA

R/ MATER AVGG

La mère des augustes

Magna Mater (Cybèle), tourelée, drapée, tenant un rameau de la main droite, assise sur un trône dans un char allant à gauche et conduit par quatre lions.

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Le revers présente Cybèle, la mère des dieux, sur un char conduit par quatre lions. Julia Domna, qui fut bercée dans les cultes orientaux, était la mère de Caracalla et Géta : le parallèle est inévitable : Domna est associée à Cybèle, et Caracalla et Géta à des dieux. La légende de revers illustre bien ce parallèle : La Mère des Augustes.
Ovide dans "Les fastes" demanda à la Muse Erato : "Pourquoi les lions, ces bêtes farouches, courbant pour la première fois leurs têtes sous le joug, viennent-ils s'atteler au char de la déesse ?" Elle répondit : "Ce fut Cybèle qui adoucit les mœurs féroces des hommes ; son char est un symbole de ce bienfait".

Voir dans la rubrique "articles" : Julia Domna en 205 "Peugeot".


Historique : Julia Domna est originaire d'Émèse en Syrie et fille du grand prêtre du baal d'Émèse. Septime Sévère l'épouse vers 180 et elle lui donne deux fils, Caracalla, né à Lyon en 188, et Géta, né en 189. Elle est proclamée Augusta en 194, accompagne l'empereur dans ses déplacements et reçoit donc le titre de "mère des camps". Pendant l'expédition de Bretagne, elle est régente à Rome. Après la mort de Septime Sévère, elle reçoit de nouveaux honneurs, Mère du Sénat et Mère de la Patrie, et les titres de Pia Felix (pieuse et heureuse). En 212, Géta est assassiné par son frère dans les bras de Domna. Pendant les expéditions germaniques et parthiques de Caracalla, Domna reste à Rome. Après la mort de son fils, elle est exilée par Macrin et meurt peu après.

Réf : RIC 562 - Cohen p.115 réf. 117