JULIA DOMNA † 217

Julia Domna

Denier argent - 18 mm - 3,27 gr - Emèse - ex 44

A/ IVLIA DOMNA AVG

R/ VENER VICTOR

A Vénus victorieuse

Vénus à demi nue, vue par derrière, debout à droite, tenant une pomme dans la main droite et une palme de la gauche, le coude gauche appuyé sur une colonne.

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Si l'attribution d'un atelier monétaire à Émèse reste très conjecturale, les arguments en faveur d'un atelier à Laodicée ont beaucoup plus de poids. En 193, Pescennius Niger, acclamé empereur par ses troupes, prend Antioche pour capitale et bat monnaie dans cette ville. Les émissions monétaires orientales ne peuvent donc provenir d'Antioche, qui est pourtant la capitale de la Syrie. Après la défaite de Niger, Antioche perdit beaucoup de ses privilèges pour avoir soutenu l'ennemi de Septime Sévère, ce qui profita à Laodicée, une autre grande ville de Syrie.

" C'est une autre première exemplaire oriental qui est inscrit dans le Cohen p. 121 réf. 189. Le British Museum a catalogué un exemplaire identique sous le No 423 p. 105 et illustré par la gravure 18, 9.
Ces exemplaires orientaux offrent beaucoup d'intérêt , quoique les attributions aux ateliers correspondants soient toujours incertaines et controversées. Les ateliers principaux concernés sembleraient avoir été Emesa et Laodicea en Syrie et Alexandrie en Egypte. " David Sear le 08 09 04.


Historique : Julia Domna est originaire d'Émèse en Syrie et fille du grand prêtre du baal d'Émèse. Septime Sévère l'épouse vers 180 et elle lui donne deux fils, Caracalla, né à Lyon en 188, et Géta, né en 189. Elle est proclamée Augusta en 194, accompagne l'empereur dans ses déplacements et reçoit donc le titre de "mère des camps". Pendant l'expédition de Bretagne, elle est régente à Rome. Après la mort de Septime Sévère, elle reçoit de nouveaux honneurs, Mère du Sénat et Mère de la Patrie, et les titres de Pia Felix (pieuse et heureuse). En 212, Géta est assassiné par son frère dans les bras de Domna. Pendant les expéditions germaniques et parthiques de Caracalla, Domna reste à Rome. Après la mort de son fils, elle est exilée par Macrin et meurt peu après.

Réf : RIC 633 - Cohen p. 121 réf. 189