JULIA DOMNA † 217

Julia Domna

Denier argent - 18 mm - 2,47 gr - ex 51

A/ IVLIA AVGVSTA

R/ ROMAE AETERNAE

"A Rome éternelle."

Commentaires à propos de ce type monétaire :

C'est certainement une monnaie intéressante. Le "British Museum" a un exemplaire similaire, probablement de la même matrice de revers, mais avec la légende de l'avers correspond à : IVLIA DOMNA AVG. Elle est cataloguée dans le BMC Vol. V, sous le numéro 334, page 87 et illustrée, référence 5 de la planche 15. Cette monnaie vient d'une vente de "ex Trau", du 22 05 1935, sous l'enchère N° 2147. Elle est également référencée dans le vol. III du "Roman Silver Coins", sous le n° 172b de la page 58. Dans le BMC, elle est répertoriée sous "des ateliers orientaux incertains (Alexandrie ?)" et a été probablement frappée en juin 195.
Merci pour avoir attiré mon attention et j'ai fait une note pour l'inclure dans la future édition du "Roman Silver Coins volume III".
David Sear.

C'est une copie d'époque qui combine un revers de Clodius Albinus avec un avers de Julia Domna. Il ne peut être répertorié dans le monnayage officiel de Julia Domna.
Curtis Clay


Historique : Julia Domna est originaire d'Émèse en Syrie et fille du grand prêtre du baal d'Émèse. Septime Sévère l'épouse vers 180 et elle lui donne deux fils, Caracalla, né à Lyon en 188, et Géta, né en 189. Elle est proclamée Augusta en 194, accompagne l'empereur dans ses déplacements et reçoit donc le titre de "mère des camps". Pendant l'expédition de Bretagne, elle est régente à Rome. Après la mort de Septime Sévère, elle reçoit de nouveaux honneurs, Mère du Sénat et Mère de la Patrie, et les titres de Pia Felix (pieuse et heureuse). En 212, Géta est assassiné par son frère dans les bras de Domna. Pendant les expéditions germaniques et parthiques de Caracalla, Domna reste à Rome. Après la mort de son fils, elle est exilée par Macrin et meurt peu après.

Réf : RIC - Cohen p. réf. - RSC 172b.