JULIA DOMNA † 217

Julia Domna

Denier argent, copie hybride d'époque - 20 mm - 2,30 gr - ex 87

A/ IVLIA AVGVSTA

R/ IOVI VLTORI

A Jupiter le Vengeur.

Jupiter à demi nu, assis sur un trône vers la gauche, tenant un sceptre (ou une haste renversée) de la main gauche et une Victoriola de la droite.

Commentaires à propos de ce type monétaire :

Le faussaire s'est d'abord inspiré, pour la coiffure de l'impératrice, des exemplaires avec la titulature IVLIA PIA FELIX AVG qui furent frappés de 211 à 217, règne de son fils Caracalla, alors que sur les exemplaires précédents IVLIA AVGVSTA (196-211) (légende utilisée sur cette copie) et IVLIA DOMNA AVG (193-196) elle aborre une coiffure différente.
Ensuite, il a reproduit la gravure d'un revers utilisé sur un denier (peut être même celui-ci, car toutes les lettres sont disposées de la même façon par rapport à Jupiter), frappé en 225, d'Alexandre Sévère (221-235), (Cohen.95 - RIC.144 - BMC.233), le neveu de Julia Domna.
Ce qui nous permet de dater cette belle copie à partir de cette date (225).


Historique : Julia Domna est originaire d'Émèse en Syrie et fille du grand prêtre du baal d'Émèse. Septime Sévère l'épouse vers 180 et elle lui donne deux fils, Caracalla, né à Lyon en 188, et Géta, né en 189. Elle est proclamée Augusta en 194, accompagne l'empereur dans ses déplacements et reçoit donc le titre de "mère des camps". Pendant l'expédition de Bretagne, elle est régente à Rome. Après la mort de Septime Sévère, elle reçoit de nouveaux honneurs, Mère du Sénat et Mère de la Patrie, et les titres de Pia Felix (pieuse et heureuse). En 212, Géta est assassiné par son frère dans les bras de Domna. Pendant les expéditions germaniques et parthiques de Caracalla, Domna reste à Rome. Après la mort de son fils, elle est exilée par Macrin et meurt peu après.

Réf : RIC - Cohen.